La méthode Rational Unified Process (RUP)

La méthode RUP se caractérise par une démarche itérative et incrémentale et la prépondérance accordée aux cas d’utilisation et à la modélisation UML.

La méthode RUP se décompose en 4 grandes phases :

  • L’inception : recueillir les exigences et enjeux pour faire naître l’idée du projet ;
  • La conception : spécifier l’objet du projet puis sa description fonctionnelle et techniquement ;
  • La réalisation : développer puis intégrer tous les éléments nécessaires au projet ;
  • La transition : transformer le projet en produit, en vérifiant l’adéquation aux besoins, la fiabilité de l’œuvre réalisée, son passage en exploitation.

Il est important de noter que l’on tient compte du fait que pour chaque phase, quasiment toutes les parties prenantes du projet sont sollicités, à des degrés d’implication divers. Cette approche tient compte de la réalité de la conduite d’un projet, où les bonnes pratiques nous poussent à solliciter les acteurs le plus en amont possible. On limite ainsi le risque de surprise, par exemple une inadéquation entre une solution technique retenue et les outils utilisés par l’hébergeur, si ce dernier n’a pas été consulté en amont du projet. L’approche RUP est itérative et incrémentale car le système est construit et validé par étapes. Les modèles sont élaborés de plus en plus finement, par itérations successives et allers retours, en s’appuyant sur des niveaux d’abstraction différents et de plus en plus fins.

Cas d’utilisation

L’utilisation des cas d’utilisation est une manière d’aboutir aux spécifications d’un outil informatique en :

  1. Définissant les acteurs qui devront accéder au SI ;
  2. Pour chacun de ces acteurs, identifier la manière dont il accédera au SI et les actions qu’il pourra y entreprendre en fonction de ses objectifs.

L’ensemble des cas d’utilisation fournissent ainsi une vue complète de toutes les manières d’utiliser le futur SI. Cette approche par cas d’utilisation permet de recueillir le besoin des utilisateurs en les plaçant dans les meilleures conditions, en bannissant le jargon technique informatique et en employant les termes et concepts propres à son cœur de métier. Le recueil des besoins principaux du système est le point de départ de la démarche, et les modèles évoluent conjointement avec l’enrichissement du modèle des cas d’utilisation.

La modélisation UML

RUP préconise la formalisation de la modélisation du projet sous forme de diagrammes UML, qui permettent d’offrir des niveaux d’abstraction différents suivant les modèles, pour maîtriser la complexité du système. Il est à noter que l’utilisation de la plate-forme Generative Objects entre en droite ligne avec la modélisation UML, puisque le travail sur cette plate-forme repose précisément sur la modélisation en premier lieu des données à récolter.