Menu

We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page

Download Safari
Download Safari
Download Chrome
Download Chrome
Download Firefox
Download Firefox
Download IE 10+
Download IE 10+

Le travail à distance #2 : « C’est permettre à son équipe de se rapprocher »

Mais pas trop près quand même...

La vie de bureau dans plein de bureaux !

L’entreprise
est un espace social. Nous passons beaucoup de temps en compagnie de nos collègues, forcément ça créé des liens. Les entreprises ont d’ailleurs tout intérêt à favoriser les échanges extra-professionnels entre les employés pour assurer une cohésion et un esprit d’équipe. Elles organisent généralement l’espace de sorte à faciliter les contacts humains. L’un des lieux emblématiques de l’entreprise est la sacro-sainte brasserie du coin machine à café ! Elle a d’ailleurs donné lieu à un célèbre programme court, Camera Café, qui de par l’universalité de son sujet s’est exporté dans de nombreux pays. C’est un peu la version 1.0 de l’espace social en entreprise. Aujourd’hui, véritable argument lors des recrutements, l’espace détente est de plus en plus original, voire loufoque : baby-foot, table de ping-pong, consoles de jeux, toboggans,… difficile d’imaginer le travail sans !

Et pourtant,
il est largement possible de trouver l’épanouissement social au sein d’une entreprise, en télétravail ou dans des espaces de co-working, à condition, bien évidemment, d’avoir une équipe cool et fun. Chez Libre Logic, nous sommes constamment connectés au reste de l’entreprise. Sans sectarisme. Nous ne divisons pas, par exemple, la messagerie instantanée en fonction des équipes ou des projets. Chaque individu, du CEO aux employés en passant par les associés sont connectés et participent à la vie de l’entreprise. Chaque matin commence par un rituel, quand on se connecte on dit « bonjour » ou quand on est jeune et stylé et anglophone c’est plutôt « Hello » ou « Hey ! Everybody » mais… je m’égare, mais surtout on communique sur ce que l’on a de prévu dans la journée. Tout le monde joue le jeu et cela nous permet de savoir qui fait quoi. En toute transparence. Nous savons donc ce qui se passe dans la boite, nous connaissons les projets en cours même si nous n’intervenons pas dessus, et si quelqu’un est malade nous sommes au courant.

Tout cela
peut sembler bête, mais ces bonnes pratiques ne sont pas toujours appliquées en présentiel. Cette connexion est très importante pour nous, elle évite les situations où on se sent « hors du coup ». Et puis, on ne s’interdit pas d’embêter un peu nos collègues. Surtout ceux qui travaillent sur un écosystème Mac/iOS alors que tous les autres sont sur Linux… *s’en va pleurer dans son coin*

(On me souffle dans mon oreillette imaginaire que « ça n’est pas vrai et qu’il y a très certainement un peu de windows qui tourne quelque part. » sans doute une mise à jour initiée en 1997 )

Pour cela
nous utilisons un service de messagerie instantanée basé sur le protocole XMPP : Jabber, hébergé par des membres de la confrérie du logiciel libre : Process One . En fonction de vos besoins, plus ou moins avancés, et de votre budget vous pouvez aussi opter pour des services comme Slack ou Hipchat qui peuvent se connecter à vos applications métiers afin de faire du lien entre vos projets au sein de vos discussions.

Nous parlions,
dans un précédent billet, de l’utilisation de Snapchat en entreprise. Mine de rien, cela peut aussi être utilisé en communication interne. On peut très bien imaginer narguer l’équipe d’une autre ville en envoyant un snap qui montre les délicieux croissants apportés, un matin, par un fringuant consultant.

En complément
de ces échanges virtuels, nous sommes aussi amenés à nous déplacer, individuellement, pour travailler avec d’autres équipes, mais surtout, nous organisons régulièrement des séminaires d’entreprise , les « Journées Lilo ». Elles permettent à tous de se retrouver et sont consacrées, soit à des retours d’expérience, à de la formation ou à des sujets plus vaste consistant, par exemple, à imaginer l’avenir de l’informatique. Mais ce sont surtout des moments de partage où nous apprenons les uns des autres. Travailler à distance, c’est bien, mais il ne faut pas négliger ces moments.

Comme vous le voyez,
la distance n’est pas un obstacle au « teambuilding », à la cohésion au sein de l’entreprise. C’est même une force en ce que cela nous oblige à être plus attentif à ce qu’il se passe, à ce que les autres font, cela nous incite à communiquer. Bon, je vous l’accorde, c’est joli tout ça, mais et le travail alors ? Parce que l’intégration à l’entreprise c’est une chose, mais être réactif dans le travail, c‘en est une autre. On ne peut pas se contenter des mails, d’une messagerie instantanée ou de Snapchat…

FullSizeRender

Karim Berrouigat

Consultant.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
*