Menu

We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page

Download Safari
Download Safari
Download Chrome
Download Chrome
Download Firefox
Download Firefox
Download IE 10+
Download IE 10+

Open Source : L’esprit Libre

L'open source : un travail commun de passionnés

Parler de logiciels libres, c’est tout d’abord évoquer le travail en commun d’un ensemble d’informaticiens et d’utilisateurs, souvent passionnés par un même objectif, et qui ont fixé pour règle de travail que celui-ci doit être accessible à tous, pour permettre à chacun de contribuer, sans s’approprier les contributions des autres.

La première force des logiciels libres est donc leur enrichissement permanent et sans contraintes , qu’il s’agisse d’environnements complets comme Linux, mais aussi d’univers de composants réutilisables pour générer un fichier PDF, pour sécuriser des transactions, pour géolocaliser vos clients, etc.

1. Connaître la recette de ce que l'on mange

Les recettes de cuisine de ces logiciels doivent donc rester publiques. Cela n’empêche pas de créer du service, souvent à valeur ajoutée : ainsi, la recette du tiramisu est connue et accessible à tous, et permet aux restaurateurs de proposer un dessert à leur façon, ou selon la recette traditionnelle – car c’est le savoir-faire qui compte, avant tout.

La seule différence avec l’exemple ci-dessus est que dans les cas des logiciels libres, lorsque l’on modifie une recette publique, il faut publier ses propres modifications. C’est du donnant-donnant.

2. L'open source : quel intérêt pour vous ?

De par la nature des logiciels open source, et par la passion de ceux qui y travaillent, plusieurs avantages immédiats sont visibles :

  • vous ne dépendez pas d’un seul éditeur – : toute société de service en informatique est à même de reprendre la maintenance et l’évolution des produits open-source
  • si un logiciel ne vous plaît pas totalement, ou s’il manque une évolution, vous pouvez le faire évoluer vous-même !
  • … et dans ce cas, reversez votre contribution pour que d’autres utilisateurs puissent s’en servir, proposer des améliorations, corriger des bugs peut-être ?

Deux autres points méritent l’attention.

Tout d’abord, les logiciels libres sont généralement plus respectueux des normes techniques internationales. Ceci parce qu’elles garantissent une meilleure utilisation avec d’autres systèmes, mais aussi parce ce que cela évite de réinventer la roue…

Ensuite, si les logiciels libres sont une force, il nous paraît surtout essentiel d’avoir un avis éclairé sur le choix des solutions. Autrement dit, ouvrez-vous à l’open source, et choisissez la meilleure solution en toute connaissance de causes.

3. Réussir l'utilisation des composants libres

Nous rencontrons parfois des prospects qui indiquent avoir été déçus par un libre. C’est toujours possible bien sûr, mais souvent quelques points d’attention suffisent à limiter les risques à cet égard.

Principal point : vous gagnerez à utiliser de l’open source si vos équipes (internes ou externes) sont des techniciens chevronnés, car elles sauront appréhender les avantages et les possibilités de ces logiciels, en allant voir « sous le capot ».

Plus généralement, recourir à du support de la part d’une société d’ingénierie ou de l’éditeur de la solution est aussi souvent une approche permettant de sécuriser son utilisation – en particulier lorsqu’il s’agit une application complète tel qu’un ERP ou un framework applicatif métier.

4. Quelques idées reçues sur l'open source…

Les logiciels libres sont gratuits

Pour être précis, c’est l’accès aux sources de ces logiciels qui est gratuit. En faire une application prête à l’emploi est souvent proposé par l’éditeur, qui propose alors le plus souvent du support facultatif, plutôt pour utile des projets informatiques de production, et moins pour des développements ou une utilisation personnelle.

L’open source n’est pas fiable

En fait, les différents logiciels libres sont créés et gérés par des communautés de passionnés. Plus le projet est mature, plus il est fiable. Comme nous l’indiquions, n’hésitez pas à vérifier comment l’application est écrite, à quelle fréquence elle est mise à jour.

Et il est de toute façon toujours possible de rendre encore plus fiables et efficaces ces applications. C’est même un challenge récurrent dans le monde du logiciel libre.. 😉

Si les sources sont publiques, ce n’est pas sécurisé

‘Sil faut cacher les sources d’une application pour qu’elle soit «sécurisée», que penser de l’application elle-même ?

Comme dans tout logiciel, il peut y avoir des failles de sécurité dans les lociels libres. . Il s’agit d’un risque dont la probabilité et l’impact doit être mesuré.

En terme de probabilité, cela rejoint le sujet de maturité des produits : en préférant des solutions matures, la probabilité d’une mauvaise conception baisse.

Quant à l’impact, du fait que les sources sont publiques, vous trouverez souvent des correctifs sur des logiciels libres, et bien plus rapidement que sur les autres. Et au pire, vous pouvez intervenir vous-même (ou l’un de vos prestataires) !

Alors, Prêts pour l'open source ?

Restons pragmatiques : si vous envisagezde choisir un logiciel libre pour un projet mais que vous vous posez des questions quant à son utilisation, n’hésitez pas à nous en parler. Nous aurons à coeur de vous apporter un avis objectif et à vous orientez au besoin vers des entreprises spécialisées si vous souhaitez bénéficier de support ou de développements complémentaires.

À bientôt !

Thierry Mallard, Gérant de Libre Logic

Thierry Mallard

Gérant de Libre Logic.

thought on “Open Source : l’esprit libre”

    Répondre

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
    *